Jackson

"J'ai fini par devenir ce que je détestais. Quelqu'un de bien."

Jackson vient d'un milieu très huppé, dont il a très tôt refusé les codes. C'est la notion même de code, de règle, qui le révulsait. En rupture avec ses origines qui lui promettaient un avenir brillant, il devint un paria, enchaîna les mauvaises décisions, les mauvaises rencontres et les mauvaises pentes.
Pourtant il fallait bien tenir jusqu'au jour d'après, comme il avait l'habitude de dire. Alors il braquait les stations-services pour les deux liquides au centre de sa pauvre existence: l'essence de son deux-roues et l'alcool dont il abusait.
Arrêté pour excès de vitesse et conduite en état d'ivresse, il attendait en cellule de dégrisement que le shérif du comté recoupe les différents avis de recherche le concernant, lorsque les Zombies attaquèrent cette petite ville reculée. L'isolement lui sauva la vie, et il y vit la justification ironique de son mode de vie anarchique. Depuis, il canalise cette philosophie contre les Zombies.