Angus

"File-moi un couteau suisse, et je te file une arme lourde!"

Angus n’a jamais eu de chance.
Son enfance se déroula sous les railleries du voisinage, car il trafiquait sans cesse un vélo ou une tondeuse, derrière le mobile-home familial. De nature timide et frêle, il ne répondait jamais à ces provocations. Ado, le vélo fit place aux voitures, et toujours les même moqueries. Il s’engagea dans l’armée pour s’endurcir. Le lendemain, la guerre était déclarée et il fut envoyé loin de chez lui. Blessé au premier accrochage de son unité et inapte au combat, il fut muté dans l’unité de maintenance mécanique où il mis ses talents de bricoleur et son astuce au service du maintien de la paix. Lorsque l’invasion commença, il était en permission chez ses parents. Quel dommage : sa dernière création aurait pu lui sauver la vie !
Angus n’a jamais eu de chance.